fleche

fleche Littérature
- Jiménez Juan Ramón
- Celaya Gabriel
- Darío Rubén
- Hernández Miguel
- Machado Antonio
- Sepúlveda Luis
- Alberti Rafael
- García Lorca Federico
- Mistral Gabriela
- Neruda Pablo
- Otros poetas
- Textes en prose et citations . Textos en prosa y citas

fleche Actualité-Infos
- Archives
- Présentation du collège

fleche Biographies
- Neruda Pablo
- Botero Fernando

fleche Fêtes et traditions (recettes, chansons...)
- Canciones
- Fêtes traditionnelles
- Recetas de cocina

fleche Géographie
- América Latina
- ESPAÑA
- La comunidad de Andalucía - L’Andalousie

fleche Histoire, Arts et Civilisation
- ARGENTINA

fleche Langue espagnole
- Grammaire et Conjugaison
- Jeux et divertissements
- Vocabulaire

Tous les articles de la rubrique :

 
  Vous êtes ici : Accueil > Biographies

Biographie de Rafael Alberti (1902-1999)

Alberti Rafael

Version imprimable

L’écrivain , Rafael Alberti, poète et dramaturge espagnol, est né en Andalousie à El Puerto de Santa María (Cadix) le 16 décembre 1902 et meurt dans la même ville le 28 octobre 1999.
C’est l’un des célèbres représentants du groupe appelé Génération de 27 (generación del 27).

R. Alberti a des origines italienne, irlandaise et andalouse. C’est le cinquième enfant d’une famille qui en comptera six, Pepita « Pipi » étant la petite sœur chérie de l’auteur, sa confidente.
Dans son enfance, Rafael que l’on surnommait « Cuco », est entouré de chiens qu’il affectionne : La Centella « chica y moruna », petite et brune, qui le suivait tout le temps et qui était née le même jour que lui. La courageuse Niebla qui fut à ses côtés pendant les bombardements de Madrid durant la guerre civile espagnole. Tusca la fidèle qui l’accompagna dans son exil en Amérique du sud….

Après l’Andalousie c’est le déchirement du départ pour Madrid où son père est amené à travailler. L’adaptation est difficile. Il a le chagrin de perdre son père subitement en 1920. Dès lors, son âme de poète prend le pas sur ses premiers goûts pour la peinture.

Son premier recueil "Marinero en tierra " reçoit en 1925 le Prix National de Littérature.
En 1927 il publie « Cal y Canto » et « El alba del Alhelí ».
En 1927 un groupe de jeunes poètes se réunit pour célébrer le tricentenaire de la mort du grand poète baroque espagnol, Luis de Góngora y Argote. Parmi eux, Pedro Salinas, Jorge Guillén, Dámaso Alonso, Federico García Lorca, Luis Cernuda, Gerardo Diego, Vicente Aleixandre et...Rafael Alberti. Le poète Juan Ramón Jiménez sera leur guide et maître. on appellera ce groupe "la Generación del 27"
Ces poètes voulaient rendre hommage à Góngora en reconnaissant l’importance de l’apport du fameux poète cordouan, dans les lettres espagnoles : innovations, lexique étendu, langue éminemment poétique… Ils voulaient lutter en même temps contre la poésie académique de l’époque afin de donner un nouvel essor à la vie culturelle espagnole.

Parmi les autres publications on signalera :
1929 « Sobre los Ángeles »
1930 « El hombre deshabitado » et « Fermín Galán” des oeuvres théâtrales.
C’est en 1931 que Alberti se marie avec María Teresa de León. Cette même année il adhère au Partie Communiste.
1935 Il effectue un voyage à Cuba et au Mexique et publie « Poema del mar Caribe »
1937 « De un momento a otro ».
En 1638 il est soldat dans l’armée de l’air.
1939 « Madrid, capital de la gloria ». Il part en exil en France.
1941 naissance de sa fille unique Aitana.
1942 « Vida bilingüe de un refugiado español en Francia”
1944 Exil en Argentine puis en 1963 exil en Italie.
1965 il reçoit à Moscou le Prix Lenin de la Paix.
Après la mort de franco en 1975, Alberti décide de revenir en Espagne en 1977.
1978 « Noche de guerra en el Museo del Prado »

Alberti a côtoyé les écrits populaires aussi bien que la veine surréaliste. Il a su allier dans son style une forme raffinée au service de ses convictions politiques ou littéraires, manifestant ainsi la maîtrise de son art.

Publié par M. I. SCRIVAT
Le mercredi 22 août 2007


Réagissez à cet article !